Uyuni : Une ville morne, cimetière de trains et le plus grand salar du monde

Uyuni :  Une ville morne, cimetière de trains et le plus grand salar du monde

Arriver à Uyuni depuis Sucre

De Sucre à Uyuni 80 bolivianos avec la compagnie “6 de Octubre”, de 20h00 à 6h00.

En arrivant dans cette ville, le panorama est plutôt morne. Après une mauvaise expérience avec la compagnie “6 de Octubre”, nous arrivons à Uyuni qui est probablement l’une des villes les moins esthétique et chaleureuse de notre voyage. Mais bon, ce voyage est prévu depuis si longtemps, nous devons poursuivre.

 

L’agence “Hodaka Mountain Expedition”

Nous nous approchons vers l’agence “Hodaka Mountain Expedition“, cette dernière paraît modeste (parfait pour nous). Après avoir négocié un certain temps, nous obtenons un bon prix pour les tours qui nous intéressaient.
1 – Le coucher de soleil sur le Salar d’Uyuni
2- Le tour de trois jours dans le Salar d’Uyuni, terminant à San Pedro de Atacama.

 

Coucher de soleil sur Uyuni:

Ce tour part vers 16h00 pour atteindre le salar d’Uyuni en passant par le village de Colchani qui est le seul village ayant le droit d’extraire le sel du salar. Là où nous nous rendons, le sel ne mesure que 30 centimètres de profondeur alors qu’au centre du salar il atteint jusqu’à 120 mètres. Après être passé par Colchani, notre chauffeur nous mène dans un endroit propice pour admirer le coucher de soleil et obtenir l’effet miroir provoqué par l’eau et enfin, voir les étoiles une fois la nuit tombée. Malheureusement, en ce mois d’août, les températures sont si basses qu’il est impossible de rester longtemps hors du jeep, les pieds dans l’eau bien que nous ayons des bottes.

Prix par personne: 150 bolivianos

 

 

 

Salar d’Uyuni, 3 jours et 2 nuits:

Le jour suivant, le rendez-vous est à 9h00 du matin pour le grand départ. Il est conseillé de s’emmener des collations ainsi qu de l’eau (environ 3 litres par personne) en cas d’urgence, bien que les repas soient inclus dans le tour. Les sacs de couchage sont également inclus mais il est fortement recommandé d’emporter des vêtements chauds et de bonne qualité ainsi qu’un sac de couchage extra si vous vous y rendez (comme nous) en hiver. En effet nous avons eu le droit à des températures frisant les -15°C.
N’oubliez pas de préciser également si vous avez un régime alimentaire particulier.

 

 

Premier jour:

Le cimetière de trains d’Uyuni: Lieu où se trouve beaucoup de trains abandonnés depuis la fin du 19ème siècle. Vous pourrez vous balader et grimper sur les trains sans aucun problème. Après, passage par le village de Colchani, un village qui vit de l’exploitation du sel du salar, de son artisanat de sel (que vous pourrez négocier à des prix raisonnables) ainsi que de la culture de quinoa.
Prix des toilettes : 2 bolivianos

 

 

Le musée de sel: Anciennement “hôtel de sel”, ce musée est l’endroit où vous pourrez voir voir la fameuse carte postale avec les drapeaux de différents pays dans le salar.
C’est également le lieu où vous prendrez votre premier repas.
Prix des toilettes: 5 bolivianos

 

 

Le grand salar d’Uyuni avec la session photo (qui dépendra de la créativité de votre chauffeur/photographe)

Incahuasi ou l’Île du poisson: Se trouve au milieu du salar, il comprend une marche jusqu’au point culminant de l’île peuplée de cactus et qui offre de magnifiques panoramiques.
Prix de l’entrée: 30 bolivianos (toilettes inclus dans le prix d’entrée)

 

 

 

Couché de soleil dans le salar: Comme nous l’avions fait la veille, nous sommes partis directement en direction de l’hôtel pour avoir les meilleures chambres et se reposer.

Nuit dans l’hôtel de sel: des chambres doubles ou quadruples (notre choix puisque nous étions 4).

 

 

 

Deuxième jour:

Petit-déjeuner à 6h30 suivi du départ. Brève pose dans le Salar de Chiguana.

Mirador du volcan Ollagüe et Puca Loma : De magnifiques formations rocheuses taillées par le vent.

Lac Cañapa et lac Hedionda: Ici vous pourrez voir des flamants roses de très près. Sur le second lac vous mangerez votre repas du midi.
Prix des toilettes: 5 bolivianos

 

 

 

 

Lac negra: Bref passage

Lac Honda : Bref passage le temps de quelques photos.

Desert Siloli: Ici se trouve “l’Arbre de pierre” vous serez également à l’altitude la plus haute de votre journée, 4740 mètres. Il est agréable d’être dans le jeep à ce moment-là!

L’Arbre de Pierre: Rassemblement de pierres de grandes tailles qui paraissent défier les lois de la gravité dans un désert ressemblant à un tableau. Incroyable.

Lac colorada: Ici il faudra payer l’entrée à la Réserve de la faune andine Edurdo Avaroa, 150 bolivianos, valable 4 jours. Vous pourrez ensuite faire une petite marche sur une péninsule au milieu du lac d’où vous aurez une merveilleuse panoramique sur le lac de couleur sang et voir des flamants roses.

 

 

 

 

A cet endroit, nous avons été attrapé par une tornade qui n’avait rien à voir avec celles que l’on peut voir dans les films! Elle nous a agressé avec des pierres de toutes tailles et des rafales allant jusqu’à 80 kilomètres heure qui ont bien failli nous faire tomber sur le sol! Imprévisible mais mythique !

 

Vidéo de la tornade

 

 

Nuit dans des “dortoirs”: Heureusement nous avions un deuxième sac de couchage et nous n’avons presque pas eu froid ! Pour autant, dans l’hôtel, il n’existe aucun type de chauffage! Le seul fait de penser que des enfants vivent dans ces conditions, nous a empêché de nous plaindre.

 

Troisième jour:

Petit-déjeuner à 5h00.

Les eaux thermales: Dans lesquelles nous ne nous sommes pas baignés à cause du froid de canard qu’il faisait!
Prix: 6 bolivianos
Toilettes: 5 bolivianos

Geysers “sol de mañana”: Peu de temps avant, nous atteignons l’altitude la plus haute du voyage, 4924 mètres. Nous sommes rapidement descendus prendre quelques photos mais autant vous dire que le froid et le vent nous ont vite fait remonter dans le véhicule.

 

 

 

Désert de Dali: Formation rocheuses qui font penser au style du peintre. Sinon, aucune autre relation, on ne peut même pas vraiment voir car l’endroit est interdit et il faut observer de relativement loin.
Ce n’est clairement pas l’endroit le plus attractif du tour.

Lac vert avec le mirador du volcan Licancabur: Un endroit aux multiples contrastes avec ce magnifique lac de couleur céleste, presque turquoise, alimenté par les neiges du volcan Licancabur.
Malheureusement nous n’avons pas eu le temps d’aller jusqu’aux autres miradors autour du lac. Nous avons juste fait un bref arrêt pour prendre quelques photos.

Sortie de la Bolivie (à part pour les chiliens): 15 bolivianos.

Retour à Uyuni (inclus dans le tour) ou fin jusqu’à San Pedro de Atacama en bus (50bob)

 

 

I N F O R M A T I O N S  U T I L E S

Hébergement à Uyuni

  • Hôtel Viela: 40 bolivianos par personne, dortoir, toilettes partagés, eau chaude.

Détail du prix des tours

  • Coucher de soleil dans le salar: 150 bolivianos
  • Prix du tour Uyuni 3 jours/ 2 nuits: 750 bolivianos
    • A payer en plus
    • Incahuasi ou Île du poisson: 30 bolivianos
    • Douche chaude première nuit: 10 bolivianos
    • Entrée réserve nationale: 150 bolivianos
    • Entrée eaux thermales: 6 bolivianos
    • Sortie de Bolivie: 15 bolivianos

Toilettes

  • Village de Colchani: 2 bolivianos
  • Musée de sel: 5 bolivianos
  • Lac Hedionda: 5 bolivianos
  • Eaux thermales: 5 bolivianos

Le prix du tour varie selon la période à laquelle vous irez. En haute saison, il est compliqué d’avoir d’aussi bons prix. Selon ce que nous avons entendu, certaines personnes ont déjà payé jusqu’à 1200 bolivianos (juste le prix du tour de trois jours), peut être sans avoir négocié non plus ou en ayant acheté sur internet. Le prix jusqu’à San Pedro de Atacama n’est pas toujours inclus comme cela a été notre cas, tout comme les sacs de couchage. Le reste des prix est à payer à chaque endroit. Il faut penser à emmener de l’argent en plus pour les toilettes !

 



2 thoughts on “Uyuni : Une ville morne, cimetière de trains et le plus grand salar du monde”

  • Je trouve que c’est un des endroits les plus incroyables. Nature presque hostile, paysages oniriques, conditions climatiques extrêmes et que dire de ce cimetière de trains au milieu de nulle part ? Pourquoi y avait-il une ligne de chemin de fer ? Des mines ? Une industrie ? Étonnant vraiment et ce lac miroir, on ne s’en lasse pas ! Bisous

    • Oui c’est vrai que le Salar d’Uyuni est vraiment un lieu particulier!
      Oui le cimetière de train était une ancienne voie ferroviaire qui partait du nord du Chili jusqu’à Uyuni pour transporter les ressources des mines. Aujourd’hui il en existe encore une, qui passe par Antofagasta d’ailleurs!
      Bises!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *