Punta Arenas: La fin des Amériques, croix des vents et des mers.

Punta Arenas: La fin des Amériques, croix des vents et des mers.

 

 

Que faire à Punta Arenas

 

 

Le cimetière de Punta Arenas

Il a la réputation d’être l’un des plus beaux d’Amérique du Sud. Pour autant, la balade ne mérite pas plus d’une demie heure, à déambuler dans les jardins et entre les cryptes des colons anglais.

 

 

Le long de la côte

Tout au long du boulevard côtier, vous pouvez observer des vestiges de navires, qui illustrent si bien la férocité du détroit de Magellan. Bon, la vérité n’est pas tout à fait celle-ci. Par exemple, le bateau “Lord Lonsdale” victime d’un incendi dans les Malouines a été revendu de nombreuses fois par la suite jusqu’à ce qu’il reste à Punta Arenas comme un “hommage aux marins de toutes les nationalités qui ont traversé le détroit de Magellan.

 

 

En prenant le temps de marcher sur quelques kilomètres vous pourrez également apprécier de vieux quais de bois aujourd’hui délabrés où les cormorans royaux ont établi résidence.

 

 

 

 

 Péninsule de Brunswick et Cabo Froward

 

 

Cette randonnée de 98 kilomètres, met à l’épreuve les plus férus de marche. Tant à cause de sa durée que pour les facteurs qui viennent interférer votre rythme. En effet, il vous faudra marcher plusieurs heures sur du sable, du gravier, dans des tourbes et traverser des fleuves pouvant atteindre plus de deux mètre de profondeur en marée haute et qui nécessitent une étude prévisionnelle de ces dernières avant le départ pour cette randonnée.
Normalement, cette marche est réalisable en quatre jours (avec un bon niveau d’entraînement et beaucoup de chance avec les horaires de marées), mais elle peut prendre également jusqu’à huit jours.
Cette randonnée commence dans le village de San Juan, à 50 kilomètres au sud de Punta Arenas. Si vous faites du stop, vous pourrez réduire la marche de 12 kilomètres pour arriver jusqu’au début du sentier. Si vous faites la même chose au retour, la marche ne sera plus que de 74 kilomètres.

 

 

Le début du sentier se fait sur la plage durant cinq fatigants kilomètres afin d’arriver au Phare San Isidro. A partir de ce point, la randonnée alterne entre plage et forêt puis la traversée de trois fleuves. Le premier est le plus simple, il est possible de le traverser en escaladant et marchant sur des troncs d’arbres. Le second ne peut se traverser qu’en marée basse, il faut s’avancer jusqu’aux bancs de sables et traverser la mer sur une centaine de mètres, pour les moins grands, pensez à mettre votre sac sur la tête (nous avions de l’eau jusqu’au nombril). Le troisième fleuve se traverse de la même manière mais il est encore plus profond que le deuxième et très difficil à passer sans un indice faible de marée basse. Sinon il faut le traverser à la nage et trouver une solution pour ne pas mouiller son sac.

 

 

Nous sommes arrivés jusqu’à ce fleuve mais n’avons pas pu le traverser car il était trop profond et les marées nous avaient déjà fait perdre un jour et perdre du temps, c’est perdre de l’autonomie pour les provisions. Au total ce fut 67 kilomètres de randonnée en cinq jours avec de somptueux paysages.

Ce que nous vous racontons est notre expérience. Les marées changent, positivement ou pas selon les périodes. C’est pourquoi nous vous recommandons de vérifier les horaires de marées et surtout leur indice car il existe des marées basses plus hautes que d’autres. Cela peut varier en fonction de la lune par exemple.

 

Powered by Wikiloc

 

 

 

Le parc national Pali Aike

 

 

Ce parc national est loin d’être un lieu fréquenté des touristes. Il se trouve à 190 kilomètres de Punta Arenas (les 34 derniers kilomètres sont un chemin de terre).
Vous pourrez y apprécier des cratères d’éruptions volcaniques qui ont laissé un paysage, que certains qualifient, semblable à Mars.  Il y a également des vestiges de cultures préhispaniques et aux alentours, 8 kilomètres de sentiers qui mènent à des endroits tels que:
Laguna Ana où l’on peut observer des flamants roses.
Cueva Pali Aike où l’on trouve des informations sur la culture de personnes ayant habité ici.
Morada del diablo et Pozos del diablo où l’on peut voir le résultat des éruptions et les cratères de couleurs rouges et verts.

 

 

Il est compliqué d’accéder au parc en faisant du stop ou en bus. Les options les plus recommandables seraient d’y aller avec un tour ou de louer une voiture. Eduardo nous a aidé à trouver une voiture pour 35.000 CLP la journée, nous sommes partis avec un couple franco-hollandais afin de partager les frais et être autonomes. Les 190 kilomètres se font plus ou moins en deux heures et demie et certains passages sur la route ne sont pas adaptés à des voitures basses.

 

 

 

Où manger

Restaurant “Sabores de mama”
Jose Manuel Balmaceda, 638

Ils proposent un menu incluant entrée, plat, dessert et boisson pour 5.000 CLP. Possibilité d’options végétarienne. C’est un délice!

 

Le marché central

Il est vrai que ce marché n’est pas aussi économique que nous l’aurions espéré toutefois il vaut quand même le détour si vous souhaitez manger un bon saumon ou encore, une empanada de centolla.
Un menu coûte en moyenne entre 5.500 CLP et 6.000 CLP et comprend une entrée et un plat. Un plat de saumon à la carte coûte en moyenne 7.000 CLP.

Le plus avantageux est encore de venir tôt le matin et d’acheter poisson ou fruits de mer au rez de chaussée et de se préparer soi même un bon repas à l’hôtel!

 

 

 

 

Où Dormir

 

Hostal Independencia

Cet hôtel est, sans aucun doute, la meilleure option pour se loger à Punta Arenas. Son responsable, Eduardo, n’est pas seulement un hôte de luxe et chaleureux, c’est également quelqu’un qui connait très bien sa ville et qui pourra vous aider à trouver les meilleurs endroits pour manger, boire, acheter du poisson frais, louer une voiture, faire des randonnées, etc. Grâce à lui, vous n’aurez aucunement besoin d’aller à l’office de tourisme ou chercher des agences, il est réellement d’une précieuse aide et sa bonne humeur est contagieuse!
Le camping coûte 5.000 CLP par personnes et les chambres allant de deux à 6 personnes, 10.000 CLP petit déjeuner inclus (préparé avec amour par Eduardo).
Il est également possible de louer des vélos pour 8.000 CLP.

 

 

 

Mentions spéciales

 

Voyager c’est découvrir. C’est sortir de sa zone de confort pour voir ce qu’il y a plus loin. Mais il existe certains moments, parfois éphémères, qui donnent la sensation que, même à des kilomètres, on peut se sentir chez soi.
C’est pourquoi nous tenions à partager avec vous, deux rencontres, grâce auxquelles nous gardons une image chaleureuse de Punta Arenas.

 

 

Rosa et Juan, boulangerie Masitas

 

 

Quelques jours avant de partir pour la randonnée Cabo Froward, nous sommes allés à une boulangerie, la première que nous avons trouvé sur l’application maps.me, “masitas”.
Nous y avons trouvé une grande variété de pâtisseries, viennoiseries et de pains. Après avoir acheté des empanadas aux pommes, nous sommes sorties déjeuner sur un banc qui se trouvait juste dehors. Quelques minutes plus tard, la responsable nous invite à entrer dans la boulangerie et nous offre à chacun un café pour que nous soyons au chaud. Elle nous explique qu’elle travaillait dans une entreprise nationale de pétrol et que à sa retraite, elle a décidé d’ouvrir une boulangerie avec son mari pour rester dans la vie active. Avec une gentillesse unique, elle nous propose de revenir la veille que nous partirions faire notre randonnée pour nous donner les invendus de la journée afin de ne pas les jeter.

 

 

Don Baltazar

 

 

En revenant du parc Pali Aike, nous nous sommes rendu compte que nous avions crevé un pneu à quelques mètres du centre commercial de Punta Arenas, non loin de l’hôtel. A quelques mètres nous rencontrons Don Baltazar, qui possède un garage et qui a bien voulu nous aider malgré qu’il soit en train de fermer son établissement. Pendant qu’il réparait la roue, il nous informe que nous n’avions pas crevé à un endroit sinon deux! 
Il nous raconte qu’il était électricien et travaillait dans les mines de charbon mais qu’il a décidé de se reconvertir professionnellement il y a un an de celà afin de pouvoir passer plus de temps avec sa famille. Nous lui avons également raconté notre histoire jusqu’à que la roue soit prête. Avec une poignée de main, après nous avoir gentiment aidé à remettre la roue en place, il a refusé que nous lui payons un centime pour son travail.

 

Ces actions nous ont fait penser à toutes ces personnes qui, jusqu’à aujourd’hui, nous ont aidé d’une manière ou d’une autre sans rien demander en échange, alors que nous vivons dans une société au sein de laquelle nous sommes habitués à ce que toute chose ait un prix. Leçon d’humanité.

 

 

 

 

I N F O R M A T I O N S    U T I L E S

 

 

Hébergement

 

 

 

Hostal Independencia
Camping : 5.000 CLP
Chambre: 10.000 CLP
(petit déjeuner inclus) 

 

 

 

 

 

Repas

 

 

 

Restaurant Sabores de Mama
Jose Manuel Balmaceda, 638
Menu : 5.000 CLP

Marché central
Menu : 5.8000 CLP

Boulangerie Masitas
    Mejicana 941

Activités

 

 

 

Randonnée Cabo Froward
Bus jusqu’à San Juan

    900 CLP
    lundi, mercredi, vendredi, dimanche
    7h30

Parc national Pali Aike
Chilien: 1.500 CLP

Etranger: 3.000 CLP

 

 

 



2 thoughts on “Punta Arenas: La fin des Amériques, croix des vents et des mers.”

  • C’est superbe. Et les flamands roses nous n’avons pas de photos ?
    Sinon, vous arrêtez immédiatement de traverser des fleuves de 2 mètres de profondeur, Lola tu as pris ta bouée canard ?
    Vous faites de belles rencontres, ça me plait que vous en parliez, il y a des belles personnes partout.
    Bisous

  • J’avais déjà laissé un commentaire mais je n’ai pas dû l’enregistrer. J’adore la photo dans le cratère et le petit couple de boulangers, ils ont l’air adorables et s’ils donnent à manger à mes enfants alors là… je les aime. Avez-vous essayé de leur demander une chocolatine ??? La statue avec le bateau et les sirènes est étonnante. Les prises de vues sont superbes. On reste à l’écoute. Bisous besitos. Maman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *